Les différentes familles d'appareils


Les appareils intra-auriculaires


Ils sont fabriqués sur-mesure à partir d’une empreinte de l’oreille. Ces appareils sont entièrement contenus dans le conduit auditif. Ils bénéficient d’un avantage esthétique et surtout d’une meilleure acceptation psychologique car l’appareil est "intégré" à l’intérieur du corps.
Ils sont déconseillés en cas de conduits auditifs trop petits, trop pincés ou tortueux, en cas de sécrétion de cérumen trop importante car l’extrémité de l’appareil va s’obstruer trop facilement. Ils nécessitent également une bonne dextérité manuelle et acuité visuelle pour le changement des piles et l’entretien.


appareil1


Les appareils extra-auriculaires


Ils sont placés sur le pavillon et reliés par un tube souple très fin à un embout placé dans le conduit auditif. Ces appareils permettent une adaptation dans la majorité des baisses d’audition. Quand la perte d’audition le permet, les embouts "aérés" en silicone sont très confortables et savent se faire oublier. Les tubes fins et transparents sont quasiment "invisibles".

appareil2


Les contours d'oreille


Plus classique, ce type d’appareil est utilisé pour des surdités plus importantes. Un embout sur mesure est relié à un appareil placé sur le pavillon. L’entretien est facilité, ces appareils sont peu sensibles au cérumen et la manipulation des piles est plus facile.

appareil3


Aujourd’hui, tous les appareils sont numériques. Les informations captées par le microphone ne sont pas seulement amplifiées mais véritablement traitées en fonction de la perte auditive propre à chacun. Ce traitement informatisé permet des réglages très précis, et un confort d’écoute dans toutes les situations sonores.

Le déroulement de l'appareillage


La première visite


Cet entretien permet de prendre connaissance de vos difficultés et de vos souhaits et ainsi de comprendre les situations dans lesquelles vous éprouvez des difficultés de compréhension. (vie plutôt calme ou plutôt active, réunions, cinéma, théâtre…)
Des tests audiométriques sont pratiqués en cabine insonorisée pour mesurer votre baisse d’audition aussi bien quantitativement que qualitativement, à l’aide de sons de différentes fréquences et de listes de mots. Les différents types d’appareils vont sont présentés et des conseils personnalisés vont sont donnés en fonction des résultats aux tests audiométriques et de vos souhaits. Un essai d’appareil vous est alors proposé. Il durera au minimum 2 semaines et vous laissera le temps de vous réadapter progressivement au monde sonore.


L'adaptation des appareils


Pour adapter spécifiquement les appareils à votre perte auditive, des tests sont réalisés pour effectuer les premiers réglages. Vous testez alors chez vous et en milieu social les appareils auditifs. Pendant cet essai, le port régulier est indispensable pour vous habituer à de nouveaux repères. Chaque semaine, nous ferons le point sur les progrès obtenus et les éventuelles difficultés rencontrées. Nous ferons évoluer les réglages pour une meilleure perception auditive. À la fin de l’essai, l’amélioration de la compréhension permet la décision définitive d’acquérir l’appareillage. Des visites de contrôle sont préconisées tous les six mois pendant la durée de vie des appareils


Le rôle de l'audioprothésiste


Titulaire d’un Diplôme d’Etat, c’est un auxiliaire médical dont la formation comprend l’anatomie et la physiologie de l’oreille, l’électronique, l’audiologie, l’informatique, la psychologie des malentendants...
L’audioprothésiste “procède à l’appareillage des déficients de l’ouïe. Cet appareillage comprend le choix, l’adaptation, la délivrance, le contrôle d’efficacité immédiate et permanente de la prothèse auditive et l’éducation prothétique du déficient de l’ouïe appareillé” (Art. L. 4361-1 du Code de la Santé Publique).
Après examen médical, le médecin prescrira un « appareillage auditif ». Le patient a la liberté de consulter l’Audioprothésiste de son choix. Un appareillage est bien plus que “l’achat d’un appareil”, il entraîne des visites fréquentes, au début, régulières ensuite. Une relation humaine basée sur la confiance, le dialogue, l’écoute réciproque entre le patient et son Audioprothésiste, faciliteront cet instant délicat qu’est l’adaptation d’un appareillage. Un matériel moderne, un vaste choix de produits, un accueil chaleureux, participeront à la réussite de cette entreprise.



Prix et remboursement


Valeur de l’appareillage

En effet, il est impropre de parler du “prix de l’appareil”. Outre les appareils auditifs proprement dits, le prix de l’appareillage comprend les pièces sur mesure ainsi que les différents réglages nécessaires pour une parfaite adaptation. Sont également inclus, les tests et visites avant pendant et après l’adaptation durant toute la durée de vie de l’appareillage.
Le coût représentera entre 800 euros et 2000 euros par oreille environ. Le prix dépend principalement du type d’amplificateur employé et peu de la taille de l’appareil. Le 1er rendez-vous permet de vous conseiller l'appareillage préconisé, et d'établir un devis gratuitement.

Remboursement

Pour les patients de moins de 20 ans et les patients atteints de cécité, le remboursement se fait sur la base d’environ 70 à 80% des frais réels. En cas de difficultés financières, il est possible de faire appel à diverses aides sociales. Au-delà de 20 ans, la Sécurité Sociale rembourse sur la base de 199,71 euros par appareil. Les mutuelles peuvent compléter cette somme.


Garantie

L’appareillage est garanti quatre ans. Pendant cette période, nous assurons au minimum deux rendez-vous par an, afin de vérifier la bonne adaptation et le bon fonctionnement des appareils.



Notons que les prix en France restent dans la moyenne basse européenne :



tableau3